Jean-Bernabus Guigui

Jean-Bernabus Guigui porte le surnom de Jean-Ben ou Bernabus depuis sa plus tendre enfance. Ses parents n’ont jamais été très fortunés et sa mère devait, presque tous les jours, passer quelques heures dans la forêt à cueillir divers petits fruits pour nourrir sa famille et vendre les surplus au marché. C’est ce qu’elle faisait à l’instant où Jean-Bernabus est né. C’était pendant un bel après-midi de début de printemps, la journée avait été longue et éreintante pour une petite Halfeline enceinte depuis plusieurs lunes déjà. Jean-Bernabus vit le jour dans une petite clairière entouré des fées qui avait entendu et aider sa mère à accoucher. Les fées , généralement froides et sans attachements pour les vivants se prirent d’affection pour le petit être roux qui venait de naître sous leurs yeux. Elles rendirent régulièrement visite a Jean-Bernabus pendant les premières années de sa vie jusqu’à ce qu’il puisse aller lui-même à la forêt les voir et donner un coup de main à sa mère. C’est lors de ces nombreux après-midi en forêt qu’il développa ses pouvoirs druidiques. Jean-Bernabus adorait se transformer en animal, surtout en renard. Il jouait souvent à cachette avec son père et sa mère et quelques fées. Il a été enfant unique très longtemps, ses parents se croyaient infertiles jusqu’a ce qu’ils aillent enfin Jean-Bernabus, mais il fut leur seul petit miracle pendant 15 ans. Ensuite arrivèrent les jumeaux, Bernard et Bianca et quelques temps après, Bartholomé et Betty, deux autres jumeaux. Il prit alors son rôle de grand-frère très au sérieux et leur appris tout ce qu’il savait. À force de se promener en forêt sous sa forme animale, les autres animaux l’acceptèrent aussi parmis eux et eux aussi participèrent à son éducation à leur façon. Certains traits de la personnalité de Jean-Bernabus semblent brusques ou étranges aux autres humains ou halfelins qu’il côtoie, mais c’est ce qu’il aime appeler son bagage animal. Il s’est toujours senti plus à sa place dans la forêt, avec les fées et les autres animaux. Aujourd’hui, il a une femme renarde et deux renardeaux avec elle, c’est sa seule compagne de vie et ses frère et soeurs passent de longues heures à jouer avec les deux renardeaux. Jean-Bernabus est très protecteur de ses renardeaux, de ses frères et soeurs et il fera tout en son pouvoir pour leur éviter de souffrir. La récente mort de son père a affecté énormément sa mère qui doit maintenant nourrir seule ses quatre jeunes enfants. La petite famille de Jean-Bernabus aide tant bien que mal sa mère en s’occupant des jumeaux quand la mère doit aller travailler et Jean-Bernabus et sa femme ramènent le plus de proie possible au foyer familial. Néanmoins, les temps sont durs pour la famille Guigui et Jean-Bernabus se sent le besoin d’aider financièrement sa mère. Il est allé avec la compagnie des gentils charmeurs prismatiques de feu +1 pour venger son père, mais aussi pour envoyer de l’argent chez lui. Il comprend très mal ce système d’argent et pourquoi le monde semble y accorder tant d’importance, mais il sait que sa mère en a besoin et il sait qu’elle en fera bon usage, peu importe le montant qu’il peut lui envoyer. Il sait que ses aventures vont le mener loin de son terrier, mais il reviendra le plus souvent possible.

Jean-Bernabus Guigui

Le Littoral cheaters2